Une journée à Salzbourg

 

Hallo ! Grüss Gott comme on dirait ici !

Il y a plusieurs jours, mes parents sont venus me rendre visite à Munich. Leur visite m’a fait le plus grand bien et pour qu’ils puissent profiter à fond de leur séjour, je me suis dit qu’un petit tour en Autriche serait une bonne idée.

En effet, Munich n’est qu’à une heure et des poussières en train de son pays voisin. L’occasion était donc trop belle pour permettre à mon cher papa et à ma chère maman de visiter deux pays européens le temps de leur visite.

 

Départ en train

Le samedi 28 octobre, direction Salzbourg, sur les vives recommandations des professeurs et de mes collègues de travail. Pour s’y rendre depuis Munich, il vaut mieux utiliser le Bayern Ticket. Ce ticket spécial permet de voyager à travers toute la Bavière et quelques villes aux environs (comme Salzbourg) durant une journée. Utilisable de 9 heures à 3 heures le lendemain en semaine et de minuit à 3 heures le lendemain les week-ends et les jours fériés, le Bayern Ticket offre aussi un autre avantage : il peut être utilisé par 5 personnes en même temps. Je m’explique. Le coût de ce ticket est de 25 euros pour une personne qui voyage en seconde classe. Si plusieurs personnes participent au voyage, il faut compter un supplément de 6 euros par personne. Par exemple, si deux personnes souhaitent voyager le temps d’une journée à travers la Bavière, le prix du Bayern Ticket reviendra à 31 euros (soit 15 euros 50 par personne). Pour trois personnes, le ticket revient donc à 37 euros et pour 5 personnes, il sera de 49 euros. Je vous laisse calculer le prix d’un aller-retour en train. Vous l’avez compris, il est plus avantageux de profiter de ce ticket à plusieurs.

Nous voilà donc partis, mes parents et moi, à 7h 55 de la gare principale de Munich en direction de la jolie ville de Salzbourg. Le voyage fut rapide puisqu’en moins d’1 heure et demie nous sommes arrivés à destination. A peine descendus du train, nous avons été saisis par la beauté du paysage… Et le froid ! C’était bien beau d’observer les différents reliefs des montagnes mais je n’avais qu’une seule envie : me mettre au chaud. De plus, je nous avais concocté une journée bien remplie, programmée quasiment à la minute près. Avant de débuter notre visite touristique de la ville autrichienne, nous devions d’abord acheter nos passe-partout : la Salzburg Card.

 

La Salzburg Card

La Salzburg Card

La Salzburg Card est un atout considérable si l’on souhaite visiter les principaux sites de la ville. Disponible pour une durée de 24, 48 ou 72 heures, cette carte permet, entre autres, d’entrer gratuitement dans tous les musées et d’utiliser l’ensemble des transports en commun. Pratique n’est-ce-pas ? Mes parents et moi avons donc tenté de tirer profit au maximum de la Salzburg Card. 1er arrêt : le château de Hellbrunn.

 

Allée du château d'Hellbrunn

Allée du château d’Hellbrunn

 

Un château aux multiples surprises

Situé au sud de la ville, le château d’Hellbrunn se distingue du paysage qui l’entoure. D’une taille plutôt raisonnable, la bâtisse est l’œuvre Santino Solari, à la demande de Markus Sittikus, un monsieur dont je n’avais jamais entendu parler avant. Je vois déjà les commentaires du genre « Oh la la, elle va visiter un château mais elle ne sait même pas à qui il appartient ». Bah ouais, j’avoue tout ! La flemme d’aller sur Wiki à chaque fois que je dois visiter un lieu. S’informer sur place c’est bien aussi =) Bref, le château de Markus Sittikus donc. Tout au long de notre visite, nous avons appris beaucoup d’informations sur la vie du prince-archevêque ainsi que sur le mode de vie au 17ème siècle. La visite du château incluait également une visite guidée (en anglais et en allemand seulement) des jardins d’Hellbrunn. Principalement basés sur le thème de l’eau, les jardins offraient à l’époque (et encore aujourd’hui) un véritable divertissement pour tous ceux qui s’y aventuraient grâce à des jeux d’eau inventifs et fourbes à la fois !

Markus Sittikus

Markus Sittikus, posé sur son trône tel un Dieu grec

Markus Sittikus, un sacré petit plaisantin !

Une fois la visite des jardins terminée, mes parents et moi avons fait un rapide tour des lieux puis nous avons pris le bus pour nous rendre dans le centre-ville de Salzbourg. La prochaine étape était la forteresse Hohensalzburg, située sur la montagne Festungsberg.

 

Une vue Salzbourg imprenable

Pour nous y rendre, nous avons pris le funiculaire (ce qui nous a épargné au moins une vingtaine de minutes de marche à pied), gratuit avec la Salzburg Card. Une fois arrivés sur place, une vue sublime de Salzbourg se dévoilait à nous. Depuis la forteresse, nous pouvions voir que la ville est bordée par de multiples montagnes, ce qui rend cette localité plus exceptionnelle encore. Pour les amoureux de randonnées, Salzbourg est le terrain de jeu parfait.

Panorama de Salzbourg

Panorama de Salzbourg

 

 

Une fois la forteresse visitée et le panorama de Salzbourg longtemps observé, ma mère, mon père et moi nous sommes rendus à pied dans la désormais fameuse Getreidegasse, au numéro 9 plus précisément. Pourquoi ce numéro, vous demandez-vous ? Tout simplement car il s’agit de la maison natale de l’un des plus grands compositeurs de l’Histoire : Mozart (ou Johannes Chrysostomus Wolfgangus Theophilus, si vous voulez vous la péter en soirée).

 

La maison natale de Mozart : une visite en demi-teinte

En toute franchise, je m’attendais à arriver devant une petite place avec une bâtisse dont la façade serait en bois. Le cliché de la maison ancienne et d’époque quoi. Et bien j’avais faux. Sur toute la ligne. Arrivée au début de la rue étroite de Getreidegasse, je ne vois que des boutiques en tout genre et des touristes en veux-tu en voilà. Heureusement, le numéro 9 n’est pas loin et mes parents et moi atteignons non sans peine la Mozarts Geburts. Et là, nous nous retrouvons devant un bâtiment jaune pétant décoré du drapeau autrichien. Pour la bâtisse en bois, c’est raté. L’attente pour entrer dans la maison n’est pas longue et le passage à la caisse au 2ème étage n’est qu’une formalité (Salzburg Card = liberté). L’appartement se situant au 3ème étage, nous avons dû monter quelques marches avant de nous retrouver devant une réplique d’une cuisinière de l’époque. Ensuite, je ne saurais pas vraiment décrire mon ressenti. Certes, je savais que l’appartement avait été transformé en musée. Mais j’ai tout de même été un tantinet déçue par ma visite et par moment, j’oubliais que je me trouvais dans l’appartement où Mozart et sa famille ont vécu. Sur les murs se trouvaient des citations et des portraits de famille. Quelques objets ayant appartenu à Mozart étaient aussi exposés, comme son clavecin ou encore son premier violon. De quoi en apprendre plus sur la vie du célèbre musicien. Malgré cela, je n’ai pas été transportée par ce lieu pourtant chargé d’histoire et d’émotion. Il manquait à mon goût une certaine authenticité qui aurait pu me transposer à l’époque du compositeur et me faire apprécier les lieux.

 

 

 

Après cette visite mitigée selon mon point de vue, nous avons parcouru la rue dans laquelle nous nous trouvions puis nous avons rejoint la gare pour prendre le train qui nous ramènerait à Munich.

 

Mis à part la maison natale de Mozart, je garde un très bon souvenir de cette petite virée à Salzbourg. J’aurais bien évidemment souhaité visiter d’autres lieux et apprécier plus encore le charme de cette ville sans pareil. Mais une journée, ça passe vraiment très vite, même avec un programme prédéfini !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s