Heilstätten : Un film d’horreur en apparence seulement

 

Présente à Munich depuis 6 mois maintenant, je me sens d’attaque pour aller au cinéma et regarder des films en allemand. Non non, je ne suis pas devenue bilingue en 6 mois, mais disons qu’avec les images, ça aide pas mal. Et heureusement, car sans cela, je n’aurais probablement rien compris au film horrifique d’origine allemande, Heilstätten.

 

Que faire pour obtenir plus de fans sur les réseaux sociaux ? Se montrer encore plus. Malgré leur nombre d’abonnés déjà fort honorable, des jeunes Youtubeurs allemands décident de s’unir pour réaliser un défi commun : celui de passer une journée entière dans une ancienne clinique. Bien évidemment, il s’agit d’une clinique particulière, où d’horribles événements se seraient produits. La suite ? On la devine facilement. Les adolescents vont vivre une journée bien loin de celle qu’il s’imaginait, le tout filmé par leur propre soin grâce aux multiples caméras en leur possession.

Heilstaetten Affiche

Affiche du film Heilstätten

Tous les ingrédients du film d’horreur réunis…

Des adolescents en recherche de followers sur Youtube, des défis plus ou moins loufoques à relever et des histoires d’activités paranormales. Heilstätten peut être résumé en ces quelques termes seulement et ressemble à de nombreux autres films du même genre. Catégorisé comme film d’horreur, le long-métrage du réalisateur Michael David Pate (qui semble avoir fait du genre horrifique son sujet de prédilection) offre tous les ingrédients du bon petit film d’épouvante classique. La liste ? Des jeunes qui se filment en mode found footage, un établissement caché dans une épaisse forêt, des cris effrayants et des événements inexpliqués. Sans oublier l’ajout d’une pincée de scènes gores et d’un dénouement auquel on ne s’attend pas. Sur papier, ce beau mélange semble intéressant et rappelle aux aficionados du genre l’inoubliable Projet Blair Witch, sorti en salle en 1999. Mais lors du visionnage de Heilstätten, il s’agit d’une tout autre histoire.

mais sans grand succès

Malgré une affiche attrayante et un résumé plus ou moins intriguant, Heilstätten déçoit en plusieurs points. Durant les premières minutes du film, les spectateurs font la connaissance des personnages principaux via leur chaîne Youtube. Il y a Marnie (Sonja Gerhardt), qui tente de vaincre ses peurs en vidéos, Charly (Emilio Sakraya) et Finn (Timmi Trinks), deux amateurs de « Pranks », Betty (Nilam Farooq), une Youtubeuse beauté et Theo (Tim Oliver Schultz), camarade de Finn et ex-copain de Marnie. Deux autres personnages viendront s’ajouter à la liste sans vraiment savoir d’où ils sortent. C’est après cette entrée en matière que la partie la plus intéressante du film débute vraiment. Les protagonistes se rendent à la clinique de Heilstätten (qui existe réellement) pour mener à bien leur défi, ô combien original. Et ensuite… l’attente. Je me trémousse dans mon fauteuil pendant qu’un homme devant moi finit sa bière (oui oui, sa bière !). Le film se déroule sans rien de bien fou. Une séance de ouija improvisée avec des pierres et un bocal (??) et une petite frayeur plus tard, l’intrigue prend (enfin) un nouveau souffle. Les événements s’accélèrent et les héros du film se retrouvent en difficulté. Toutefois, il est déjà trop tard. Après toutes ces minutes d’inaction, le spectateur a eu le temps de décrocher et de se perdre dans un scénario qui n’a plus de sens. Ou est-ce peut-être en raison des trop nombreuses techniques utilisées ? En plus d’être armés de caméras à vision nocturne, les aventuriers amateurs possèdent également des caméras infrarouges utilisées à tout-va ainsi que des fusées de détresse. Combinez l’ensemble et cela vous donne des plans qui semblent être assemblés presque au hasard, voire sans intérêt. Dommage, l’effet amateur recherché à travers le found footage ne prend pas et agace.

Certes, Heilstätten n’arrive pas à la cheville d’un Rec. Cependant, le film permet de réfléchir à un problème actuel de société : jusqu’où certaines personnes sont prêtes à aller pour obtenir plus de popularité ?

Un regard sur les limites et les dérives des vidéos

Avec Heilstätten, Michael David Pate s’improvise moraliste en laissant planer le message qu’à force de trop jouer avec le feu et, en l’occurrence, de s’attirer volontairement des ennuis, on finit sérieusement par se brûler. Le film suit les mésaventures de Youtubeurs qui n’hésitent pas à braver tous les interdits pour obtenir plus d’abonnés sur leur chaîne. Ici, il s’agit de s’introduire dans une clinique délabrée, ce qui aura de tristes conséquences. Malheureusement, certains n’hésitent pas à aller plus loin et ce, dans la vie réelle. Les derniers faits d’une telle dérive remonte au mois de janvier. Le Youtubeur Logan Paul, suivi par plusieurs millions de personnes, s’est retrouvé au cœur de deux polémiques. La première concerne une vidéo filmée au Japon où le jeune homme de 22 ans montre le corps d’une personne pendue à un arbre. Après de vives protestations, le vidéaste supprime la vidéo de sa chaîne, s’excuse et dit se retirer un certain temps. 4 semaines. Avant de revenir à la charge avec, cette fois-ci, une vidéo le montrant en train de taser un rat mort. Bien que sanctionné par la plateforme Youtube, les prestations de Logan Paul ont tout de même eu l’effet escompté. Selon Slate, le jeune homme aurait gagné presque 100 000 nouveaux abonnés après la diffusion de sa première vidéo.

En découvrant l’affiche de Heilstätten je me suis dit que c’était l’occasion de voir à quoi ressemblait un film d’horreur allemand. Dire que je suis ressortie satisfaite de la salle serait un mensonge. Je ne m’attendais pas à un film extraordinaire mais au moins à un film cohérent. Ce qui n’a pas été le cas selon moi.

 

Heilstätten, un film de Micheal David Plate avec Sonja Gerhardt, Emilio Sakraya, Timmi Trinks, Nilam Farooq et Tim Oliver Schultz. Sorti en salle en Allemagne et en Autriche le 22 février 2018.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s